Fête de l’indépendance : Sibiti accueille ses hôtes dans sa nouvelle robe

Mercredi, Août 13, 2014 - 16:15

Comme bien d'autres chefs-lieux avant lui, Sibiti accueille le 54e anniversaire des festivités marquant l’indépendance du Congo, couplée à la municipalisation accélérée. Fait remarquable, le chef-lieu du département de la Lékoumou n'est plus ce gros village qu'il était il y a encore quelques mois. La politique de modernisation a vite fait de le transfigurer au point que certains natifs, qui reviennent à la faveur de la fête, ont de la peine à se retrouver car, tels des champignons sortis de terre dès la première pluie, de nombreux ouvrages ont changé positivement le décor de Sibiti rendant fiers ses citoyens. Petite revue des infrastructures.

En effet, l’État, à travers la délégation générale aux Grands travaux, a décidé de classer les infrastructures en  deux catégories, à savoir : les projets liés à la fête du 15 août et les projets préfectoraux dont les travaux se réalisent progressivement dans les chefs-lieux des districts.

En ce qui concerne les projets liés à la fête du 15 août, la dernière  mission  d’évaluation, effectuée du 31 juillet au 2 août  par la délégation générale aux Grands travaux, avait marqué sa satisfaction quant à leur  niveau d’exécution. Ces projets sont : le boulevard où va se dérouler le défilé, le stade, l’aéroport, le pavillon présidentiel, les installations électriques et d’adduction d’eau, les voiries urbaines et le chapiteau devant accueillir le  banquet.

Le boulevard joliment habillé, accueille le 15 août le monstre défilé civile et militaire. Les deux tribunes, décorées aux couleurs de la République, attendent fièrement le 15 août  les invités,  sous le regard curieux et ébahi des enfants et autres paysans étonnés de voir Sibiti devenue, pour la circonstance, la capitale du Congo. Les dernières retouches des ouvriers affairés suscitent la curiosité  des passants.

La piste de l’aéroport, longue d’environ  2 km, a accueilli le premier vol inaugural le 8 août dernier  après une première tentative ratée le 7 août du fait d’un grand brouillard. Les travaux de l’aérogare se trouvent au niveau des dernières retouches, pendant que le pavillon présidentiel accueille depuis le 13 août ses premiers invités ; en premier lieu le président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Le stade de Sibiti, d’une capacité de 7000 places assises, accueille le 15 août dans l’après-midi, la finale de la coupe du Congo qui opposera Cara aux Diables Noirs. Ce stade, construit par les ouvriers chinois et congolais, est parmi les belles infrastructures sportives dont dispose le Congo. Un stade annexe presqu'achevé, complète ce joyau.

Les installations électriques et d’adduction d’eau sont achevées. La centrale thermique équipée de deux groupes électrogènes de 1350 kva chacun est opérationnelle depuis une semaine. Toute  la ville de Sibiti est éclairée à partir de cette centrale et ce, depuis le 7 août, date des premiers essais techniques.

Malgré  la rigidité du sol de Sibiti,  les travaux d’adduction d’eau sont quand même avancés. La plupart des quartiers de la ville ne sont pas encore connectés au réseau d’adduction d’eau. La priorité est mise sur le centre-ville et les lieux où se trouvent les ouvrages indispensables pour la fête de l’indépendance.

Les 27 km de voiries urbaines  prévues sont bitumées. Selon  les techniciens, la ville de Sibiti bénéficie, dans ce domaine, de l’avantage du terrain  qui ne présente pas d’érosions ; parce que son  sol est  compact et granulé. Notons que ces voiries urbaines bitumées réduisent la poussière dans la ville qu'elles embellissent plutôt.

Le chapiteau devant accueillir le banquet du 15 août trône sur l’endroit choisi pour la circonstance. Le palais présidentiel a reçu son locataire depuis mercredi 13 août, dans l’après-midi. À propos de la capacité d’accueil de Sibiti, les autorités locales comptent sur les villes environnantes pour décongestionner le chef-lieu de la Lékoumou. Cependant, les dispositions sont en train d’être prises  pour que tous les invités soient logés. Mais sur le terrain, les prix de certaines chambres d’hôtel sont jugés inaccessibles par les demandeurs. On trouve à Sibiti des chambres d’hôtel dont les prix varient entre 45.000 et 50.000 FCFA. Même celles qui étaient auparavant à 10.000 FCFA ou 20.000 FCFA ont vu leur prix quadruplé ou quintuplé. "C'est tout l'envers du décor !", a lancé, l'air surpris, un confrère en mission dans la ville.

    

 

Roger Ngombé
Légendes et crédits photo : 
1-Le château d'eau 2-la piste de l'aéroport