Portrait : Virgile M’Fouilou, l’enfant du pays

Mercredi, Février 18, 2015 - 13:00

L’acteur de 42 ans, comédien, réalisateur, scénariste d’origine congolaise de par ses parents, Virgile M’Fouilou ne connaît pourtant que la France, la terre où il a vu le jour et a grandi. De ses racines africaines, il confie en exclusivité pour Les Dépêches de Brazzaville que de grands projets attendent de voir le jour pour enfin nouer avec cette partie de cette autre culture qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui.

Héros de plusieurs courts-métrages et feuilletons, les plus repérables dans la mémoire des Congolais restant « Le Pari de l’amour » aux côtés d’Isabelle Béké et « Plus belle la vie », la série matinale de France 2 où le personnage d’Hector Kone est bien une figure connue en France et en Afrique. Mais s’il multiplie les apparitions sur le petit écran et même au théâtre comme dans « Lumumba. De mémoire de papillon » où il consent bien volontiers à s’ouvrir sur ce que peut lui offrir le 7è art de si palpitant, Virgile M’Fouilou confie qu’il est né pour être acteur.

Tout petit déjà, après le divorce de ses parents, Virgile, troisième enfant d’une fratrie de quatre, ressent l’absence maternelle ayant grandi avec l’autorité très marquée de son père. C’est alors que le seul monde où il se réfugie comme pour atténuer sa souffrance, est la comédie. À l’évidence, dit-il, «faire rire mes camarades était devenu une passion, ce qui me pousse aujourd’hui à exercer ma profession en travaillant tout naturellement ».

C’est ce travail de toujours qui finit quelques fois par porter ses fruits, ajoute-t-il. « En France, c’est très dur de mener des projets à terme. Il faut être sacrément motivé pour y arriver ». Et avec le regard encourageant de ses proches, de ses admirateurs, de ses amis, Virgile M’Fouilou n’a qu’une seule devise : « Que celui qui m’aime me suive ! ».

Des rêves, il en a pas mal ! Tout en continuant d’écrire des scénarios pour des pièces de théâtre entre autres, Virgile l’infatigable se dit qu’il a beaucoup à donner encore. L’année 2014 s’étant terminée sur des notes encourageantes, l’acteur témoigne de son émotion sur ce que lui réserve l’année 2015, en espérant monter une pièce qui l’a beaucoup investi au Congo, terre de ses ancêtres, mais où le thème n’aura que peu de prise avec la réalité de tous les jours : « Dans la solitude des champs de coton ».

Virgile M’Fouilou au cinéma, on l’a aussi retrouvé dans «Bamako-Saint-Afrique »(2013), « L'Amour d'une sœur » (2013) ou encore dans « Sentiment inconnu (2013).

 

 

Samuelle Alba
Légendes et crédits photo : 
Virgile M'Fouilou; (crédits photo: DR)