Élections apaisées : Didace Pembe appelle les indécis à rejoindre les rangs du Dialogue national

Lundi, Décembre 21, 2015 - 19:00

Pour le président national du Parti écologiste congolais (Peco) et président de l'association des Verts d'Afrique centrale, cette rencontre permettra de mettre en place les meilleures conditions pour l’organisation des élections apaisées.

La conférence de presse tenue par le président national du Peco, le député Didace Pembe, le 19 décembre  au siège de cette formation politique, à Kasa-Vubu, lui a permis de se prononcer, « en tant qu’un parti qui aime non seulement la nature mais aussi la paix », sur deux questions qui font l’actualité sur le plan national et  mondial, le Dialogue national attendu au pays ainsi que la Conférence des parties tenue en France, la COP 21.

Le Peco, a noté Didace Pembe Bokiaga, soutient le dialogue national appelé par le chef de l’État, Joseph Kabila, au cour duquel cette formation politique veut faire prévaloir certaines préoccupations. Pour ce parti de la majorité présidentielle, ces pourparlers constituent une occasion de mener le pays vers les élections crédibles et apaisées. C’est dans cette optique que le député Didace Pembe a lancé un appel à ceux qui hésitent encore, ceux qui émettent encore les réserves, à tous ceux qui trouvent qu’il y a un piège en ce dialogue, de venir s’associer aux tenants de ces pourparlers afin d’assurer une paix pérenne à la RDC. « Nous voulons le dialogue parce que nous pensons que nous devons coûte que coûte aller aux élections. Et ce n’est qu’autour de ce dialogue que les élections peuvent se tenir bel et bien dans la sérénité. C’est pourquoi nous appelons tous ceux-là à venir nous rejoindre sur le chemin de la raison », a-t-il dit.

Pour le président du Peco, ce dialogue permettra d’apporter des réponses aux questions posées par les uns et les autres, notamment sur l‘organisation des élections apaisées. « Je dirai à tous ceux qui aiment la paix et ce pays de venir nous rejoindre dans le dialogue », a-t-il insisté.

Plus au moins insatisfait de la Cop 21

Parlant de la rencontre sur le climat tenue à Paris en France, le président du Peco, le seul parti écologiste présent au Parlement congolais, s’est dit plus ou moins insatisfait des résultats de cette conférence. Pour Didace Pembe, en effet, il attendait de cette rencontre un accord contraignant dans les deux aspects, politique et juridique. Mais la conférence de Paris n’a accouché que d’un accord contraignant sur le plan politique qui, entre-temps, a été approuvé mais pas encore signé par la majorité des parties prenantes.

Le président du Peco s’est également offusqué du flou qui régnera entre 2015 et 2020, année prévue pour la mise en œuvre de l’accord signé par les parties prenantes. Tout en dénonçant certains aspects obscurs qui ont encore plané sur cette rencontre de Paris, Il a également plaidé pour la mise en place d’une structure pour faire le suivi de l’application des engagements des uns et des autres.

S’agissant particulièrement de la RDC, Didace Pembe a reconnu que le pays a été à la hauteur de ses revendications, surtout avec la qualité des négociateurs alignés. Mais pour le président du Peco, le pays –la RDC- qui n’est pas industrialisé a pris l’engagement de réduire de 17 % ses émissions de gaz à effet de serre. Cela, en réduisant la déforestation et la coupe de bois. C’est dans ce sens qu’il a plaidé, dans le cadre de la transition énergétique, pour l’électrification de chaque village du pays, en énergie propre, afin de combattre la coupe du bois de chauffe. « Nous avons bien sensibilisé et nous avons été bien écoutés », a-t-il dit.

Mais, pour le suivi des efforts de la RDC dans le domaine de l’environnement, Didace Pembe a également sollicité de ne pas changer régulièrement le ministre chargé de ce secteur en vue de ne pas casser l’élan. Le président du Peco a également sollicité l’instauration aux niveaux primaire, secondaire et supérieur, un cours en rapport avec l’environnement en vue de préparer les futurs cadres à cette matière ainsi que sur la conscientisation de la population.

Lucien Dianzenza
Légendes et crédits photo : 
Le député Didace Pembe Bokiaga Photo Adiac
Notification: 
Non